Lanvollonimmobilier.com » Astuces immo » Primo-accédant : quels sont les avantages

Primo-accédant : quels sont les avantages

Primo-accédant : quels sont les avantages

4.8/5 - (29 votes)

Le terme primo-accédant désigne une personne qui achète son premier bien immobilier. Cette expression est souvent employée pour les personnes qui n’ont jamais été propriétaires de leur résidence principale.

Le terme primo-accédant est un peu galvaudé et il existe d’autres termes plus appropriés pour désigner ce type de profil : primo-propriétaire, primo-occupant, etc. Mais cela ne change pas grand chose au fond du sujet, à savoir quels sont les avantages à être un primo-accédant ?

Les aides financières pour les primo-accédants

Les primo-accédants sont les personnes qui achètent leur premier bien immobilier. Pour pouvoir acheter un logement, il existe différentes aides financières, destinées à favoriser l’acquisition d’un premier logement.

Le prêt à taux zéro (PTZ) est une aide destinée aux ménages les plus modestes et ayant des ressources inférieures à certains plafonds.

Il permet de financer jusqu’à 40 % du montant total de l’achat immobilier sans intérêts. Cette aide peut être complétée par un autre prêt aidé comme le Prêt Action Logement ou encore le Prêt 1% logement (ex-1%, crédit de la construction). Ces prêts sont soumis à des conditions de ressources et ne peuvent pas être cumulés entre eux. Chaque cas est étudié au cas par cas en fonction de la situation personnelle et professionnelle du demandeur.

L’Anah propose également d’aider les propriétaires occupants modestes qui souhaitent faire des travaux pour rendre leur habitat moins énergivore, grâce au programme « Habiter Mieux » qui consiste en une subvention versée aux propriétaires occupants modestes situés dans un bâtiment ancien privilégiant les économies d’énergie, dans la limite d’une subvention plafonnée sur 5 ans à 3500 euros maximum par logement (cette subvention peut être doublée en cas d’aide régionale).

La réduction des droits de mutation

La réduction des droits de mutation est une mesure qui a été mise en place par le gouvernement en 2014. Elle permet aux particuliers qui souhaitent investir dans l’immobilier de bénéficier de la réduction des droits de mutation sur les transactions immobilières. Cette disposition fiscale favorise les ventes d’appartements ou de maisons par le biais du système dit «de décote».

Le principe est simple : si un propriétaire vend sa résidence principale, il peut bénéficier d’un abattement fiscal sur le montant total de la transaction immobilière, à condition que celle-ci soit supérieure à 150 000 euros.

La limite maximale pour bénéficier de la décote est fixée à 100 000 euros. Comment utiliser cette réduction ? Les personnes qui souhaitent profiter de la réduction des droits de mutation doivent s’adresser au notaire chargé du calcul des frais liés à l’acquisition et à la vente du bien immobilier.

Lorsqu’un couple marié souhaite acheter un logement, chacun doit faire sa propre demande auprès du notaire chargé du calcul des frais liés à l’acquisition et à la revente («actif net»). Pour obtenir un formulaire, il suffit d’aller sur le site internet www. impotsurlerevenu.

La possibilité de bénéficier du prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt immobilier accordé sous conditions de ressources, pour la construction ou l’acquisition d’un logement neuf ou ancien.

Il est destiné au financement des biens immobiliers suivants : – L’achat d’une résidence principale : le bien doit être la résidence principale du demandeur au plus tard un an après l’acquisition. – L’achat d’une résidence secondaire : le bien doit être une résidence principale du demandeur et sa mise en location n’est pas envisagée pendant les six années qui suivent son acquisition. Pour en bénéficier, il faut respecter les conditions suivantes : – Construire un logement neuf ou acquérir un logement ancien avec travaux représentant 25 % du coût total de l’opération (prix d’achat + frais annexes).

Le montant du PTZ dépend de la composition familiale, des revenus et de la zone géographique. En savoir plus sur le PTZ .

Les différentes aides au logement pour les primo-accédants

Le logement représente le premier poste de dépenses des ménages français. Dans ce contexte, il est essentiel pour les primo-accédants de bénéficier d’un logement économique et adapté à leur budget. Pour aider les primo-accédants à réaliser leur projet immobilier, plusieurs aides sont proposées par l’Etat, la Caisse des Allocations Familiales (CAF), Action Logement ou encore l’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL).

Les aides au logement dépendent du type de logement mais aussi du revenu du foyer.

L’année 2018 marque une augmentation des aides au logement en France : APL : l’allocation personnalisée au logement. Elle permet aux locataires qui ne disposent pas d’une source de revenus suffisante de bénéficier d’une aide financière pour payer un loyer ou rembourser un prêt immobilier. Elle concerne les personnes locataires ou colocataires qui ont droit aux APL et qui occupent un logement conventionné par l’Etat, c’est-à-dire dont le propriétaire s’est engagé à appliquer un prix plafond connu pour éviter que certains occupants souscrivent des prêts immobiliers trop importants par rapport à leurs ressources. Cette aide est soumise à différents critères : la situation familiale, les ressources financières et la composition du foyer.

Les avantages fiscaux pour les primo-accédants

Les avantages fiscaux pour les primo-accédants ? Si vous êtes un primo-accédant, il est important de savoir que vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux intéressants.

Il existe plusieurs dispositions qui sont mises en place pour aider les personnes à devenir propriétaires de leur résidence principale. Pour rappel, la loi Duflot permet aux personnes souhaitant investir dans l’immobilier neuf et qui souhaitent acheter un logement destiné à la location, de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 18 % du prix du bien immobilier sur une durée maximale de 12 ans. Cette loi permet donc aux personnes souhaitant acheter leur premier logement de bénéficier d’un abattement fiscal très intéressant. De plus, la loi Pinel offre également une réduction d’impôts aux locataires qui souhaitent investir dans l’immobilier neuf et qui louent ce bien à des conditions précises (respect des plafonds, respect des normes thermiques…).

Les avantages fiscaux pour les primo-accédants sont donc assez nombreux et peuvent permettre à un grand nombre de ménage français à se constituer un patrimoine immobilier durable et solide.

Les différents dispositifs pour les primo-accédants

L’accession à la propriété est souvent une priorité pour les Français. Ainsi, il convient de savoir que plusieurs dispositifs existent en faveur des primo-accédants, qui permettent d’acquérir un bien immobilier à moindre coût.

Ils sont généralement cumulables et leur mise en place n’est pas obligatoire.

Voici donc les différents dispositifs pour l’accession à la propriété : Le prêt à taux zéro (PTZ) : Cette aide est accordée aux personnes qui sont primo-accédantes et ne doivent pas avoir été propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 dernières années.

Il permet aux emprunteurs de financer jusqu’à 40 % du prix d’achat du bien immobilier, sans intérêt ni frais de dossier jusqu’au 31 décembre 2021, avec un différés pouvant aller jusqu’à 15 ans selon les ressources et le type de logement concernés.

L’acquisition d’un logement est souvent l’investissement de toute une vie. C’est pourquoi il faut prendre le temps de bien le choisir. Le primo-accédant doit être épaulé par un professionnel qui saura lui conseiller les meilleurs programmes et les meilleures solutions financières pour l’aider à réaliser son projet immobilier.