Lanvollonimmobilier.com » Astuces immo » Pourquoi et comment investir dans une résidence de tourisme

Pourquoi et comment investir dans une résidence de tourisme

Pourquoi et comment investir dans une résidence de tourisme

4.6/5 - (30 votes)

La résidence de tourisme est un type d’hébergement touristique qui permet de louer des appartements meublés ou des chambres d’hôtel pour une courte durée.

Les résidences de tourisme sont généralement situées en centre-ville et offrent la possibilité aux vacanciers de profiter d’un hébergement confortable tout en restant proche des commerces, des restaurants, des lieux touristiques et des transports en commun. Cette formule d’hébergement est particulièrement adaptée aux personnes souhaitant passer leurs vacances à proximité de leur lieu de travail, ou bien qui souhaitent profiter d’une location saisonnière pour les vacances.

Les avantages de posséder une résidence de tourisme

L’immobilier de tourisme est un marché qui se porte bien et offre des opportunités intéressantes.

Les résidences de tourisme sont une solution d’investissement intéressante, car elles permettent à l’investisseur de percevoir des revenus réguliers, sans avoir besoin d’être présent sur place toute l’année.

Il s’agit de biens immobiliers destinés à la location saisonnière.

Le marché de l’immobilier neuf est en pleine expansion. De nouvelles structures voient le jour pour proposer des locations meublées ou non meublées aux touristes.

Les résidences secondaires sont également en pleine expansion, car les investisseurs veulent profiter du soleil et apporter une plus-value à leur patrimoine immobilier.

Lorsque vous investissez dans une résidence secondaire, vous pouvez par exemple louer votre bien durant votre absence afin que quelqu’un puisse y habiter ou encore le mettre en location saisonnière afin d’en tirer un revenu complémentaire. En cas de vacances prolongées, il peut être très intéressant de faire visiter ce type de logement au lieu d’opter pour un hôtel classique qui sera souvent trop cher pour vous et ne rentrera pas forcément dans votre budget vacances mensuel. Cependant, il faut garder à l’esprit que ce type d’investissement comporte également des risques : la fluctuation du prix du marché ainsi que les impayés peuvent être des risques importants pour cet investissement locatif. Une autre possibilité est la vente temporaire (location courte durée) qui permet à l’investisseur de percevoir un revenu supplémentaire pendant son absence.

La rentabilité des résidences de tourisme

Aujourd’hui, l’investissement dans une résidence de tourisme peut être un bon moyen pour générer des revenus complémentaires non négligeables.

Le marché se développe depuis plusieurs années et la rentabilité est au rendez-vous. Par ailleurs, les avantages fiscaux sont nombreux.

Les résidences de tourisme sont des biens immobiliers qui bénéficient d’un classement en meublés de tourisme. Ces biens permettent à leur propriétaire de profiter d’un cadre fiscal particulièrement intéressant. En effet, le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) permet aux propriétaires d’imputer le montant total des charges liées à la location sur leur revenu global imposable, ce qui peut engendrer une importante réduction d’impôt sur le revenu. En outre, il est possible de déduire les amortissements liés à l’acquisition du bien immobilier et ceux liés aux travaux effectués. Par ailleurs, il existe également des dispositifs fiscaux spécifiques aux résidences de tourisme : la loi Censi Bouvard qui permet une réduction d’impôt sur les revenus locatifs pendant neuf ans ; et la loi Malraux qui permet une réduction d’impôt sur le prix du bien lorsque celui-ci est située en secteur sauvegardé ou protégée.

La fiscalité avantageuse des résidences de tourisme

Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) permet aux personnes physiques qui ne sont pas inscrites au registre du commerce et des sociétés (RCS) de bénéficier d’un régime fiscal avantageux, notamment si elles mettent leur logement en location. En effet, grâce à ce statut, les loyers encaissés sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), alors qu’ils auraient été imposés dans la catégorie des revenus fonciers si vous aviez opté pour le statut de loueur en meublé professionnel (LMP).

Le LMNP peut donc être une solution intéressante pour un investisseur qui souhaite se constituer un patrimoine immobilier tout en limitant son imposition.

Le LMNP est cependant soumis à plusieurs obligations : il doit généralement être inscrit au registre du commerce et des sociétés et payer des charges sociales sur les loyers perçus.

Il doit aussi tenir un livre-journal détaillant toutes les recettes issues de la location. Enfin, il doit également remplir une déclaration n° 2042 C PRO spécifique aux BIC et reporter chaque année les résultats correspondants dans sa déclaration personnelle de revenus n° 2042. Pour calculer votre résultat net imposable, vous pouvez utiliser le barème progressif ou opter pour le micro-BIC applicable aux personnes dont les recettes locatives restent inférieures à 70 000 € hors taxes par an.

La sécurité des investissements dans les résidences de tourisme

Afin de garantir la sécurité des investissements dans les résidences de tourisme, il est important que le propriétaire prenne connaissance des risques et des avantages liés à cette opération. Avant toute chose, il faut savoir qu’il y a différents types de résidences de tourisme qui peuvent être proposés par un promoteur immobilier.

Le premier type est celui des résidences de vacances ou « maisons secondaires ».

Il s’agit du type d’investissement le plus répandu en France.

Les appartements mis en location durant les périodes estivales ne sont pas soumis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au même titre que les locations saisonnières classiques. Dans ce cas-là, l’investisseur peut bénéficier du statut fiscal de loueur meublé non professionnel (LMNP). Pour ce qui concerne le second type d’investissement, il s’agit des résidences principales dites « meublées ».

Il existe une autre catégorie appelée « résidence hôtelière » qui comprend également les appartements et studios meublés proposant un service hôtelier et/ou un accueil journalier. Ce type d’immobilier peut faire l’objet d’une exploitation commerciale via une société exploitante spécifique ou par le biais du bail commercial classique.

Lorsque l’on n’est pas propriétaire mais seulement locataire, on est considérée comme loueur non professionnel (LNMP).

La gestion simplifiée des résidences de tourisme

Avec la gestion simplifiée des résidences de tourisme, le client est assuré de profiter d’un service impeccable.

Lorsque vous choisissez un hôtel ou une résidence de tourisme que vous souhaitez gérer, il y a plusieurs critères à prendre en considération.

Vous pouvez choisir un établissement qui propose des services tels qu’une réception ouverte 24 heures sur 24, une présence permanente et un service de sécurité pour garder votre bien immobilier.

Vous pouvez également opter pour un hôtel qui possède des installations complètes pour les sports nautiques, les loisirs et les activités sportives.

Le décor ainsi que l’ameublement doivent être agréables et offrir des services supplémentaires aux clients. Un bon rapport qualité/prix est également important.

Il faut savoir que l’hôtel doit être situé non loin du centre-ville ou dans une zone touristique proche d’un lieu intéressant à visiter.

Il peut s’agir par exemple d’un casino, d’un golf ou encore d’une base militaire aménagée en centre international de congrès par exemple. Choisir un hôtel qui se trouve à proximité des attractions locales permet aux clients de profiter pleinement de leur séjour sans avoir besoin d’utiliser leur voiture durant tout leur voyage.

Les conditions à remplir pour investir dans une résidence de tourisme

Avant de vous lancer dans un investissement immobilier, il est important de bien connaître les différents types de biens immobiliers et leurs caractéristiques. En effet, selon le type de bien immobilier que vous souhaitez acheter, certaines conditions doivent être remplies. Un immeuble en copropriété doit posséder au minimum 3 des 4 caractères suivants pour pouvoir être qualifié de résidence de tourisme : – La possession d’un bail commercial ou professionnel ; – La présence d’au moins 5 appartements meublés destinés à une clientèle touristique ; – Une mise à disposition gratuite aux locataires ; – La présence d’une réception, avec ou sans service hôtelier.

Lorsque ces conditions sont remplies, l’investisseur peut alors procéder à la déclaration du logement en tant que résidence de tourisme auprès du centre des impôts dont relève son domicile fiscal.

Il n’y a pas de règle générale. L’investissement en résidence de tourisme est un placement qui s’adresse à des investisseurs avertis, souhaitant diversifier leur patrimoine en investissant dans des actifs tangibles. La rentabilité d’un investissement en résidence de tourisme dépendra principalement de l’emplacement et du taux d’occupation.